La médiation animale

Tendresse animale

Beaucoup de personnes résidant en institution ont eu un animal de compagnie dans leur vie. Leur présence est prétexte à discussion et permet aux souvenirs de remonter à la surface. Les animaux interpellent les résidents et suscitent leur intérêt, les résidents cherchent à communiquer avec eux.

Le Shytzu est calme et posé, il apprécie un environnement confortable dans lequel il aime se reposer, mais il est aussi très joueur, il est sociable, n’a aucune agressivité et adore recevoir des caresses. La solitude ne lui convient pas, il lui faut toujours de la compagnie.

De manière générale, il n’est pas rare de trouver un animal domestique dans un EHPAD : l’animal amuse et crée du plaisir, il stimule, rompt l’isolement, permet l’expression entre résidents.

C’est avec surprise que les résidents ont découvert un nouveau compagnon pour le chien de l’animatrice,  mais Rubis, de son prénom ne vient qu’occasionnellement, à la résidence.

 

Ho, ils sont deux!!!! oui deux shytzu, mais pas de la même couleur!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Boris Levinson, (pédopsychiatre américain fut le premier, en 1953, à utiliser un chien au cours de ses thérapies), souligne, « qu’un animal domestique peut constituer un nouvel objet d’affection auquel l’homme peut donner tout son amour, sans avoir besoin de craindre que l’animal lui soit indifférent ou l’abandonne »

Les animaux restent présents, acceptent le résident tel qu’il est et ils sont attentifs aux besoins émotionnels.

Les animaux sont aussi une distraction pour les familles, ils leurs permettent de ne pas penser à la maladie de leur proche, ils leurs permettent un moment de détente.